Indépendance du Nigeria : 60 ans après, retour sur l'histoire de l'ex-colonie britannique    Accusations d'abus sexuels en RD Congo : trois agences de l'ONU ouvrent une enquête    La Cour de cassation valide définitivement la remise à la justice internationale de Félicien Kabuga    Le débat sur la peine de mort relancé en Tunisie    Simone Gbagbo : "Laurent Gbagbo a le droit de revenir en Côte d'Ivoire"    Génocide rwandais : la France valide la remise de Félicien Kabuga à la justice internationale    Covid-19 : une mobilisation pour donner aux pays pauvres l'accès aux vaccins    Cameroun : Maurice Kamto, leader de l'opposition, affirme être "retenu" chez lui depuis cinq jours    RD Congo : des employés de l'OMS accusés d'agressions sexuelles, ouverture d'une enquête    Le Kenya se divise sur un projet de loi sur l'avortement et la santé des femmes    Zimbabwe : mort de douze autres éléphants, une bactérie soupçonnée    Qui sont les quatre candidats à l'élection présidentielle ivoirienne ?    Le nouveau Premier ministre malien investi, la Cédéao encore réticente à lever les sanctions    Régis Kole, de la soul urbaine pour célébrer la vie et la liberté    Nigeria : une embuscade jihadiste fait au moins 30 morts dans le Nord-Est

Répression des manifestants contre le 3ème mandat / CDRP, Eds, Gps, URD ET Lider condamnent et interpellent la communauté internationale

Répression des manifestants contre le 3ème mandat / CDRP, Eds, Gps, URD ET Lider condamnent et interpellent la communauté internationale

Les Plateformes politiques CDRP, EDS, GPS et les partis politiques URD et LIDER, ont examiné la situation sociopolitique nationale, notamment à la suite des violentes répressions des marches pacifiques initiées par la société civile appuyée par les organisations de jeunesses des Partis et groupements politiques de l’opposition, pour protester contre la violation de la Constitution de la République de Côte d’Ivoire par M. Alassane Dramane OUATTARA qui veut briguer un troisième mandat, après son deuxième et dernier mandat.

1. L’Opposition ivoirienne salue et félicite la société civile, les jeunes, les militants de la Diaspora et l’ensemble des démocrates ivoiriens pour leur grande mobilisation et leur détermination à s’opposer à la violation de leur loi fondamentale.

2. Les Plateformes et les partis politiques notent que les manifestions éclatées généralisées observées, depuis le jeudi 13 Août 2020, sur l’ensemble du territoire national et à extérieur du pays, montrent que les ivoiriens, dans leur écrasante majorité, rejettent et s’opposent sans ambiguïté à l’idée d’un troisième mandat anticonstitutionnel de Monsieur Alassane Dramane OUATTARA.

3. Les plateformes EDS, CDRP, GPS et les partis politiques URD et LIDER condamnent les violentes répressions et les tueries de manifestants aux mains nues, perpétrée par des milices se faisant appeler « microbes » et se réclamant ouvertement du régime du RHDP unifié et déplorent le manque d’encadrement de ces marches pacifiques par les forces régulières.

4. Les plateformes CDRP, EDS et GPS ainsi que les partis politiques URD et LIDER s’inclinent devant les dépouilles, saluent la mémoire des victimes de cette barbarie, souhaitent prompt rétablissement aux blessés et expriment leur solidarité et leur compassion aux familles endeuillées et aux personnes ayant subies des préjudices.

5.Les plateformes EDS, CDRP, GPS les partis politiques URD et LIDER, exigent la libération immédiate de tous les jeunes, des responsables politiques et de la Société civile dont Madame GBALLET Pulchérie, Présidente de l’ONG ACI et Madame Anne Marie BONIFON, Coordonnatrice de GPS Côte d’Ivoire ainsi que toutes les femmes détenues.

6.L’Opposition ivoirienne dénonce la volonté manifeste du pouvoir RHDP Unifié de travestir le caractère démocratique et républicain de ces manifestations pacifiques, en tentant de manipuler les populations afin de faire glisser les événements vers un conflit intercommunautaire et/ ou religieux.

7.Les plateformes CDRP, EDS et GPS ainsi que les partis politiques URD et LIDER, informent l’opinion nationale et internationale que la crise pré- électorale observée en Côte d’Ivoire est née du refus du Président Alassane Dramane OUATTARA de respecter la Constitution du 08 novembre 2016 et d’organiser des élections transparentes et démocratiques.

8.Les plateformes EDS, CDRP, GPS et les partis politiques URD et LIDER, soucieux d’épargner à la Côte d’Ivoire une autre crise sociopolitique, de préserver et de consolider la démocratie, réaffirment leur ferme détermination à faire barrage au projet inacceptable de Monsieur Alassane Dramane OUATTARA de briguer un troisième mandat, au mépris de notre constitution et de la volonté du peuple ivoirien.

9.A cette fin, l’opposition ivoirienne annonce, dans le strict respect des dispositions de l’article 20 de la Constitution, des manifestations démocratiques de masse sur toute l’étendue du territoire national, qui débutent le vendredi 21 août 2020, par la marche des organisations des femmes des partis et groupements politiques de l’opposition (EDS, CDRP, GPS, URD et LIDER), à Abidjan. Ces manifestations de l’opposition ivoirienne et de tous les démocrates portent sur les revendications suivantes :

a-La renonciation de M. Alassane Dramane OUATTARA à briquer un troisième mandat ;

b-La démission du Président de la Commission chargée des élections et la mise en place d’un nouveau bureau consensuel de la CEI ;

c-L ’audit international de la liste électorale 2020.

d-Le retour de l’ensemble des exilés politiques avec à leur tête, le Président Laurent Gbagbo, le Premier Ministre SORO Guillaume, le Ministre Charles Blé Goudé et le Maire Noël Akossi Bendjo ;

e-La libération de toutes les personnes arrêtées lors des manifestations démocratiques depuis le jeudi 13 aout 2020 ;

f- La libération de tous les Députés incarcérés par le régime OUATTARA, sans la levée de leurs immunités parlementaires ;

g- La libération de tous les prisonniers politiques civils et militaires de la crise post- électorale de 2010 en passant par le 23 décembre 2019 jusqu’à ce jour.

10.Les plateformes CDRP, EDS, GPS et les partis politiques URD et LIDER appellent tous leurs militants, militantes, Sympathisants et sympathisantes, toutes les forces démocratiques et l’ensemble des ivoiriens attachés à la liberté, à la démocratie et à l’Etat de droit, à se mobiliser pour participer massivement à la marche des femmes, du vendredi 21 aout 2020 et à toutes les autres manifestations ultérieures de l’opposition ivoirienne.

Ensemble prenons notre destin en main pour sauver notre pays, la Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 18 aout 2020

 CDRP, EDS , l’URD , LIDER, GPS 

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut