Afrique, 1960 : quatre visages de l'indépendance    Tanzanie : l'opposition rejette les résultats des scrutins présidentiel et législatif    Présidentielle en Côte d'Ivoire : Laurent Gbagbo sort de son silence    Présidentielle en Côte d'Ivoire : Henri Konan Bédié, un vétéran de la politique ivoirienne    Covid-19 : l'Afrique doit se préparer maintenant à la deuxième vague, selon l'UA    En Algérie, peu d'engouement pour le référendum sur la Constitution    Le président algérien Abdelmadjid Tebboune transféré en Allemagne pour des examens médicaux    Dispositif sécuritaire allégé en Guinée, où Alpha Condé fait sa première sortie en dix jours    Présidentielle en Côte d'Ivoire : l'édition spéciale du Journal de l'Afrique    Présidentielle en Tanzanie : l'opposition dénonce des "irrégularités de grande ampleur"    Pascal Affi N'Guessan : "Nous ferons en sorte que cette élection n'ait pas lieu"    Présidentielle en Côte d'Ivoire: Pascal Affi N'Guessan, l'ancien ministre de Gbagbo devenu son rival    Guinée : la médiation internationale "exhorte" les autorités à la "retenue"    Alassane Ouattara : "Il est temps que Laurent Gbagbo revienne en Côte d'Ivoire"    Présidentielle en Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara, candidat "par obligation citoyenne"

ALASSANE OUATTARA ENVISAGE UN REPORT DE L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE .

ALASSANE OUATTARA ENVISAGE UN REPORT DE L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE .

Selon la Lettre du Continent , Alassane Ouattara veut s'abriter derrière les difficultés techniques et logistiques de la CEI pour opérer un report de la date de l'élection présidentielle . Cette option est d'ailleurs une recommandation formulée par Emmanuel Macron lors de son entretien avec le président Ivoirien le 4 Septembre .

Un rapport lui a été déposé par l'opérateur technique qui évoque des problèmes financiers pour la production et la distribution des cartes d'électeurs. En l'état actuel , il n'y a que 500 000 cartes d 'électeurs qui seront distribuées d'ici le 31 Octobre selon la CEI . Cette dernière devrait publier ce mardi la liste électorale définitive qui permettra d 'enclencher le processus d'établissement des cartes d'électeurs. Elle pourrait être estimée approximativement à 7 300 000 d'électeurs Elle suggère donc un délai << substantiel>> de 4 mois pour remplir toutes ses obligations en la matière.

De son côté, le PNUD et l'union européenne qui doivent financer cette dernière phase du processus bloquent le financement évalué à 100 millions d' Euros. Ces deux institutions internationales conditionnent le décaissement de cette somme à un dialogue inclusif entre le pouvoir et l'opposition afin de garantir un scrutin transparent et apaisé . L' UE affirmait clairement dans un récent communiqué quelle exige une application des décisions de la CADHP ( Cour Africaine des Droits de l'homme ) .

Les retraits du président Bedie et Affi N'guessan ayant jeté une suspicion sur la crédibilité du processus électoral .

Source : AFRICA INTELLIGENCE

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut