Cameroun : Maurice Kamto, leader de l'opposition, affirme être "retenu" chez lui depuis cinq jours    RD Congo : des employés de l'OMS accusés d'agressions sexuelles, ouverture d'une enquête    Le Kenya se divise sur un projet de loi sur l'avortement et la santé des femmes    Zimbabwe : mort de douze autres éléphants, une bactérie soupçonnée    Qui sont les quatre candidats à l'élection présidentielle ivoirienne ?    Le nouveau Premier ministre malien investi, la Cédéao encore réticente à lever les sanctions    Régis Kole, de la soul urbaine pour célébrer la vie et la liberté    Nigeria : une embuscade jihadiste fait au moins 30 morts dans le Nord-Est    Au Soudan, près de 830 000 personnes affectées par des inondations dévastatrices    Gbagbo doit réintégrer la course à la présidentielle ivoirienne, selon la Cour africaine    Transition politique au Mali : Bah Ndaw investi, la Cédéao maintient les sanctions    Covid-19 en Algérie : un parti d’opposition se réunit malgré l’interdiction    L’activiste qui a inspiré le film "Hôtel Rwanda" reconnaît avoir formé un groupe rebelle    Le président malien prête serment, la Cédéao maintient les sanctions    Elan de solidarité pour Hajooj Kuka, le réalisateur soudanais emprisonné

Lutte contre les médicaments de la Rue/ L’ONG Comupasc sensibilise ses membres

Dans le cadre de la lutte contre les médicaments de qualité Inférieure et falsifiée (MQIf), l’Ong COMUPASC (Comité de Mutuel et de promotion des Agents de santé communautaire) en collaboration avec ses partenaires que sont la police nationale et la gendarmerie a organisé une rencontre avec ses membres vendredi 18 septembre dernier au centre d’action culturelle d’Abobo. La rencontre avait pour objectif de sensibiliser les membres de cette ONG sur les dangers de l’utilisation des médicaments de qualité inferieure dans les centres de santé et infirmeries privées. Le président de l’Ong Comupasc, M. Deheo Kohon Jérôme, au cours de cette rencontre , a expliqué qu’il s’agit d’une journée d’échange et de sensibilisation sur l’utilisation des médicaments de qualité supérieure provenant de la Nouvelle Pharmacie de Santé Publique (NPSP).

Ils étaient plus de 100 participants à prendre part à cette rencontre. M. Déheo Kohon Jérôme qui avait à ses côtés M. Djibi Ladji Magloire, directeur exécutif de ladite Ong, a demandé aux participants de s’éloigner des médicaments contrefaits et de se référer à la Nouvelle Pharmacie de la Santé Publique (Npsp) seule structure chargée de fournir des médicaments de qualité pouvant leur éviter des complications. Concernant l’approvisionnement de la NPSP, le président de l’Ong a relevé quelques difficultés. C’est pourquoi, il lance un appel au ministre de la santé, Dr Aka Aouélé de tout mettre en œuvre pour lever ce blocage qui se situe au niveau de la NPSP. « Notre combat que nous menons s’inscrit dans la droite ligne des objectifs du ministère de la santé. En luttant contre les médicaments de la rue, c’est le ministère que nous accompagnons. Donc nous souhaitons son intervention auprès de la Npsp pour une reprise rapide de la collaboration », a fait savoir le président de l’Ong Comupasc qui ne comprend pas pourquoi après le courrier du dg de la NPSP qui accepte d’accompagner l’Ong dans la lutte contre les médicaments de la rue, il existe toujours un blocage au niveau du partenariat.

En conclusion, le président de l’Ong Comupasc en appelle à la bonne compréhension des responsables de la Npsp, surtout à son directeur général le professeur Yapi Ange Désiré afin de lever tout blocage entre l’Ong qu’il dirige et la NPSP pour rendre efficace la lutte contre les médicaments de la rue. Il ne peut pas y avoir de répression dans la lutte au niveau des cliniques et infirmeries privées tant que l’approvisionnement de la Npsp reste bloqué.

Il faut noter que le thème de cette rencontre qui a vu la participation des membres de l’Ong venus de l’intérieur du pays était : ‘‘une clinique, à une boite à pharmacie légale’’.

Avec L'HERITAGE

Santé/ Les Etats unis équipe l’Institut National d’Hygiène Publique

Dans le cadre du projet CURE en Côte d’Ivoire, le gouvernement des Etats-Unis a fait un don d’équipements médicaux à l’Institut National d’Hygiène Publique (INHP) au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le 28 août 2020 à Abidjan. Cette cérémonie de remise de don a été présidée par le Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Monsieur Joseph Acka, en présence du Lieutenant de Vaisseau Thomas Blevins, Chef du Bureau de la Coopération pour la Sécurité à l’Ambassade des Etats-Unis.

Il est essentiellement composé de matériels et de consommables destinés aux divers services dont la surveillance des maladies au sein des hôpitaux et cliniques ivoiriens. Ce don du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) a été élaboré en collaboration avec l’INHP et les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (CDC).

« Ce don a été effectué dans le cadre des relations qui lient nos deux pays afin d’aider la Côte d’Ivoire et renforcer la santé et la sécurité aux niveaux mondial et local, » a déclaré l’Ambassadeur des Etats-Unis, Monsieur Richard Bell.

Les Etats-Unis sont engagés aux côtés de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la riposte contre la pandémie à Coronavirus et ont contribué, à ce jour, une assistance financière estimée à cinq millions de dollars.

Sercom USA

Poliomyélite / La Région africaine de l’OMS désormais exempte de poliovirus sauvage

La Commission africaine de certification de l’éradication de la poliomyélite (ARCC), organisme indépendant chargé de suivre et de superviser le processus de certification sur le continent, a déclaré officiellement, le mardi 25 août 2020 à Brazzaville, au Congo, que la Région africaine de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), forte de 47 Etats membres, est exempte de poliovirus sauvage.

« Cette journée s’inscrit en lettres d’or dans l’histoire de l’Afrique. La Commission africaine de certification de l’éradication de la poliomyélite est heureuse d’annoncer que la Région a satisfait aux critères de certification de l’éradication du poliovirus sauvage, aucun cas n’ayant été notifié dans la Région africaine depuis quatre ans », a déclaré la présidente de la Commission, Pr Rose Gana Fomban Leke.

Cette déclaration marque l’éradication d’un deuxième virus sur le continent après l’élimination de la variole il y a 40 ans. Le dernier cas de poliovirus sauvage détecté dans la région a été notifié au Nigéria en 2016. Depuis 1996, les efforts d’éradication de la poliomyélite ont permis d’éviter une paralysie invalidante irréversible à 1,8 million d’enfants et de sauver près de 180 000 vies.

« L’éradication du poliovirus sauvage marque un jalon important pour l’Afrique. Les générations futures d’enfants africains pourront désormais vivre sans craindre une contamination par le poliovirus sauvage », s’est félicitée la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti.

Si l’éradication du poliovirus sauvage dans la Région africaine de l’OMS est une réalisation majeure, il n’en reste pas moins que 16 pays de la Région connaissent actuellement des flambées de poliovirus circulant de type 2 dérivé d’une souche vaccinale (PVDVc2), qui peuvent se déclarer dans des communautés sous-vaccinées.

Grâce à l'efficacité de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP), les cas de poliomyélite ont diminué de 99,9 % depuis 1988, ce qui rapproche plus que jamais le monde de l’éradication de cette maladie.

SOURCE : CICG

Lutte contre le coronavirus/Le gouvernement des Etats-Unis fait un don à l’Institut National d’Hygiène Publique

Dans le cadre du projet CURE en Côte d’Ivoire, le gouvernement des Etats-Unis a fait un don d’équipements médicaux à l’Institut National d’Hygiène Publique (INHP) au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le 28 août 2020 à Abidjan.

Cette cérémonie de remise de don a été présidée par le Directeur de Cabinet du Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Monsieur Joseph Acka, en présence du Lieutenant de Vaisseau Thomas Blevins, Chef du Bureau de la Coopération pour la Sécurité à l’Ambassade des Etats-Unis. Il est essentiellement composé de matériels et de consommables destinés aux divers services dont la surveillance des maladies au sein des hôpitaux et cliniques ivoiriens. 

Ce don du Commandement des États-Unis pour l’Afrique (AFRICOM) a été élaboré en collaboration avec l’INHP et les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (CDC).  « Ce don a été effectué dans le cadre des relations qui lient nos deux pays afin d’aider la Côte d’Ivoire et renforcer la santé et la sécurité aux niveaux mondial et local, » a déclaré l’Ambassadeur des Etats-Unis, Monsieur Richard Bell.

Les Etats-Unis sont engagés aux côtés de la Côte d’Ivoire dans le cadre de la riposte contre la pandémie à Coronavirus et ont contribué, à ce jour, une assistance financière estimée à cinq millions de dollars.

Sercom

Cinquantenaire de la LONACI /176 agents décorés

Après de bons et loyaux services, cent soixante-seize (176) agents de la Loterie Nationale de Côte d’Ivoire ont été décorés le vendredi 28 août 2020 à Abidjan, dans le cadre des festivités marquant la commémoration du cinquantenaire de la société. En plus de leur décoration dans le mérite du travail, certains membres du Comité de Direction, avec à leur tête le Directeur Général, ont été décorés dans l’Ordre national.

Cette cérémonie riche en couleurs a été parrainée par le Ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly qui a procédé à la remise des médailles de l’Ordre national au Directeur Général, Dramane Coulibaly et à quinze membres du Comité de direction de la LONACI, en présence du Professeur Yacouba Konaté, représentant de la Grande Chancellerie de l’Ordre National.

Pour M. Adama Coulibaly, ces distinctions décernées avec l’accord du Président de la République viennent récompenser l’excellent travail qu’abattent au quotidien les récipiendaires pour le rayonnement de la Loterie Nationale. ‘’Vos noms sont désormais inscrits en bonne place dans l’Histoire de cette entreprise, traduisant ainsi votre fidélité, votre sens du devoir et votre dévouement à la tâche. Soyez-en fiers !’, a-t-il indiqué. Avant de rendre un vibrant hommage au Directeur Général de la LONACI, initiateur de ladite cérémonie. ‘’ En sollicitant une distinction dans l’Ordre national pour l’ensemble de la haute direction de l’entreprise, vous démontrez votre sens élevé de l’excellence qui déteint positivement sur le fonctionnement de la LONACI. Et les résultats sont, à ce propos, plus qu’éloquents’’, a-t-il ajouté.

Pour la distinction dans le mérite du travail, on dénombre au total trois (03) grandes médailles d’or ; sept (07) médailles d’or ; trente-sept (37) médailles de vermeil et cent vingt-huit (128) médailles d’argent.

Ces médailles viennent récompenser l’ancienneté dans le service, la fidélité continue à la LONACI, la qualité des initiatives personnelles et l’éthique professionnelle, a expliqué le Président du Conseil d’Administration de la LONACI, Dr Lenissongui-Coulibaly Wenceslas.

Ces distinctions, ‘’c’est aussi un appel à plus de motivation et de travail bien fait pour permettre à notre pays de rester positionné en bonne place sur l’échiquier du développement durable’’, a exhorté Bagaté Bolou, représentant le Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale.

La décoration dans l’ordre du mérite du travail était très attendue par le personnel. Le vendredi 28 août restera donc à jamais gravé dans la mémoire de chacun des récipiendaires. ‘’ Notre travail, notre fidélité et les sacrifices consentis pour l’entreprise auront été non seulement reconnus mais célébrés C’est le lieu de remercier le Directeur Général et de lui rendre un hommage mérité. Il a su créer les conditions d’une nouvelle ère de croissance forte à la LONACI et a inscrit le bien-être des travailleurs au centre de son management. Nous tenons à lui renouveler ici notre engagement à œuvrer à ses côtés pour le succès des projets de l’entreprise’’, a promis Mme Brigitte Douhé, porte-parole des récipiendaires.

Il faut rappeler que les festivités du Cinquantenaire de la LONACI ont débuté le 06 février 2020 avec la cérémonie officielle de lancement et une exposition photo retraçant la vie de l’entreprise depuis 1970.

Pour marquer ce cinquantième anniversaire la LONACI, entreprise citoyenne, a mis un point d’honneur à faire du social et les bénéficiaires ont été des hôpitaux et des établissements scolaires. Un nouveau produit dénommé le Double Millionnaire a été lancé.

Sercom

Covid-19 / 47 personnes refoulées aux postes-frontières de Ouangolo et de Niablé

A l’occasion du point presse hebdomadaire relatif à la maladie à coronavirus, le lundi 17 août à Abidjan, le porte-parole de la police nationale, le commissaire principal, Charlemagne Bleu, a annoncé que 47 personnes, de diverses nationalités, ont été refoulées aux frontières de Ouangolo et de Niablé.

« Le commissariat mixte de Ouangolo a procédé au refoulement de 40 individus de diverses nationalités. Celui de Niablé, a quant à lui, refoulé 7 individus également de diverses nationalité dans le cadre de la lutte contre la maladie à Coronavirus», a déclaré Charlemagne Bleu.

Ces interventions des forces de défense et de sécurité font suite à la fermeture des frontières décidée par le Conseil national de sécurité (CNS).

Il a, par ailleurs, indiqué que malgré les progrès observés dans la lutte contre la pandémie, les forces de sécurité restent toujours vigilantes et poursuivent les opérations de contrôle dans les lieux publics.

Le commissaire Charlemagne Bleu a ajouté que 136 maquis, 593 bars, et 49 hôtels ont été contrôlés, soit un total de 821 établissements visités sur la période du 10 au 16 août 2020.

Source : CICG
 

S'abonner à ce flux RSS