Burkina Faso : une délégation de la Cédéao attendue, le lieutenant-colonel Damiba au Togo    Coup d’État au Burkina Faso : les raisons de la chute du putschiste Paul-Henri Damiba    Françoise N'Thépé, l'architecte qui construit un écrin pour les Amazones et les rois du Dahomey    Coup d'État au Burkina Faso : le lieutenant-colonel Damiba renversé par le capitaine Ibrahim Traoré    Burkina Faso : le sentiment anti-Français, "meilleur catalyseur des mobilisations de rue"    Coup d'État au Burkina Faso : le colonel destitué Damiba accepte de démissionner    Le Tchad prolonge de deux ans maximum la transition vers des élections    Putsch au Burkina Faso : incidents près de l'ambassade de France, situation confuse à Ouagadougou    Nouveau coup d'État au Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions    "Nos silences" : raconter les avortements clandestins en Côte d'Ivoire    Karim Khan, procureur de la CPI, applaudit la tenue en Guinée du procès du massacre du 28-Septembre    Burkina Faso : des tirs nourris entendus à Ouagadougou    Soldats ivoiriens détenus au Mali : un contentieux diplomatique qui s'enlise    Ouverture du procès de Félicien Kabuga, financier présumé du génocide des Tutsis du Rwanda    Le procès de Félicien Kabuga à La Haye : l'attente des victimes du génocide au Rwanda

Lutte contre le grand banditisme / La police criminelle démantèle un dangereux gang et saisit des armes de guerre

Voici le dangereux gang qui a été démantelé par la police criminelle avec des armes de tout genre. Voici le dangereux gang qui a été démantelé par la police criminelle avec des armes de tout genre.

Les éléments du commissaire Elloh Raymond, Directeur général de la police criminelle viennent une fois encore de réaliser un grand coup quelques jours seulement après l’arrestation des braqueurs du fourgon de la Sotra et de l’un des meurtriers du policier à Yopougon sable. Sawadogo Yacouba alias Bouba, né en 1957 à Ouagadougou et Kansié Sié Etienne né en 1978 ont été cueillis par les éléments de la police criminelle au moment où ils s’apprêtaient à attaquer la société Cacomiaf le 6 novembre 2017 où un transfert de fonds de cent millions (100.000.000) devrait s’y opérer. Ces derniers étaient à la phase de reconnaissance des lieux lorsque le grappin a été mis sur eux. Les investigations vont permettre à la police criminelle d’interpeller plus tard, Aboudou Salifou, un Nigérien de 54ans, vendeur de viande braisée domicilié à Abobo Avocatier, venu vendre un pistolet automatique MAB P15 à Bouba. Soumis à un interrogatoire, il conduit les enquêteurs au nommé Coulibaly Aboubacary, ivoirien réparateur d’armes à feu domicilié à Anyama carrefour Poto. Là-bas, c’est une panoplie d’armes à feu dont des armes de guerre et plusieurs types de munitions qui seront saisies par la police criminelle. Il s’agit de 11 pistolets, 9 fusils à canon scié, 5 fusils de calibre 12, 22 canons de fusils de chasse, 20 crosses de fusil de chasse, une caisse à outil servant à la fabrication et à la réparation, une culasse de pistolet de type mousquet Mab P15, un fusil de type mousquet, 46 cartouches de type 357 magnum, 2522 cartouches de calibre 7, 62 , 22 cartouches de 7,62 mm, 11 cartouches de 9mm, 4 cartouches de calibre 12mm et 129 cartouches de PKM. Au terme de la procédure, les quatre malfrats interpellés seront conduits devant le parquet près du tribunal d’Abidjan Plateau pour répondre de leurs actes. Dans la même période, la police criminelle a mis le grappin sur des membres d’un gang spécialisé dans les vols de grosses cylindrées. Deux d’entre eux ont été abattus suite à des échanges de coups de feu et plusieurs autres ont été conduits devant le parquet. Il s’agit de Ouattara Nanga dit Koné Bakary alias Baky ou Bako, Badiel Théodore alias Medy ou Taylor, Omotimbé Mamadou alias Madess, Mariko N’Tio et Bamba Inza. Pour le commissaire Elloh Raymond, Dg de la police criminelle, la lutte contre le grand banditisme est le maitre mot de l’unité qu’il a en charge. Cela pour permettre aux Ivoiriens et à tous ceux qui résident sur toute l’étendue du territoire national de circuler et de vivre dans la quiétude.

In l’héritage

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut