Burkina Faso : une délégation de la Cédéao attendue, le lieutenant-colonel Damiba au Togo    Coup d’État au Burkina Faso : les raisons de la chute du putschiste Paul-Henri Damiba    Françoise N'Thépé, l'architecte qui construit un écrin pour les Amazones et les rois du Dahomey    Coup d'État au Burkina Faso : le lieutenant-colonel Damiba renversé par le capitaine Ibrahim Traoré    Burkina Faso : le sentiment anti-Français, "meilleur catalyseur des mobilisations de rue"    Coup d'État au Burkina Faso : le colonel destitué Damiba accepte de démissionner    Le Tchad prolonge de deux ans maximum la transition vers des élections    Putsch au Burkina Faso : incidents près de l'ambassade de France, situation confuse à Ouagadougou    Nouveau coup d'État au Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions    "Nos silences" : raconter les avortements clandestins en Côte d'Ivoire    Karim Khan, procureur de la CPI, applaudit la tenue en Guinée du procès du massacre du 28-Septembre    Burkina Faso : des tirs nourris entendus à Ouagadougou    Soldats ivoiriens détenus au Mali : un contentieux diplomatique qui s'enlise    Ouverture du procès de Félicien Kabuga, financier présumé du génocide des Tutsis du Rwanda    Le procès de Félicien Kabuga à La Haye : l'attente des victimes du génocide au Rwanda

Athlétisme : Stage de formation /49 participants obtiennent leur diplôme d’entraineur de Niveau 1

 Photo de famille à l’issue de ces 14 jours de formation. Photo de famille à l’issue de ces 14 jours de formation.

La Fédération ivoirienne d’athlétisme pense déjà à la relève.  Pour atteindre cet objectif, il a décidé d’initier une série  de stages à l’intention des formateurs. Car, elle a compris que pour bien former, il faut se former.  Ainsi, après Dabou, Abengourou, Bouaké et Daloa, la Fédération Ivoirienne d’Athlétisme  a initié du 3 au 15 septembre 2018, à l’Injs de Marcory,  un stage de formation à l’intention des mandants des ligues d’Abidjan Nord  et d’Abidjan Sud et  des étudiants de l’Injs  en quête du diplôme d’entraineur  de niveau 1. 55 au départ, ce sont finalement 51 entraineurs y compris 17 étudiants de l’Injs qui ont suivi  de façon assidue les cours pratiques et théoriques dispensés par le Directeur Technique  national et formateur, Poda Sié. A l’issue de ces 14 jours d’évaluation,  49 stagiaires ont été déclarés admis au diplôme d’entraineur de niveau 1 quand 2 ont été recalés. Les heureux admis ont reçu leur parchemin  samedi 15 septembre dernier, lors de la cérémonie de clôture.  C’était en présence du Directeur de l’Injs, président de ce stage de formation, Habib Sanogo, de Cissé Salamata, directrice du centre de Sport de Haut Niveau, de Yapi Pépin, représentant le Comité national Olympique et des membres du comité directeur de la Fia avec à leur tête le président Jeannot  Kouadio Kouamé. Aux stagiaires qui ont obtenu leur diplôme d’entraineur de Niveau 1 et qui n’ont pu être admissible au niveau 2,   le formateur leur a conseillé de continuer à travailler  et ‘’le diplôme sortira à la fin de ce que vous aurez fait’’. Se réjouissant du succès  de ses 51 stagiaires qui portent à 173 le nombre d’entraineurs  formés, le président de la fédération ivoirienne  d’athlétisme les a exhortés à  garder en vue que « celui qui renonce au progrès a déjà renoncé à être bon ». Sans oublier de remercier l’administration de l’Injs. A entendre le formateur,  le directeur de l’Injs Habib Sanogo qui a prononcé le discours de clôture, a déduit que la formation s’est bien passée .Félicitant les admis, il  a  encouragé ceux qui  ont  échoué à se présenter à une autre session. Au nom des stagiaires, Sangne Kouacou  a remercié le président de la Fia et le formateur car ils sont satisfaits des enseignements reçus. « Nous avons été confiés à vous comme un cahier vierge que vous avez rempli avec amour, patience, et abnégation  de vos connaissances. Nous n’avons pas pu rêver mieux comme maitre de stage », a-t-il indiqué avant de rappeler que «  la Côte d’Ivoire fait partie des meilleures nations d’athlétisme grâce aux prouesses des Ta Lou,  Murielle Ahouré , Méïté  et autres. Il est tout à fait judicieux   pour la Fia d’avoir des graines d’athlètes de valeur internationale et cela passe par la formation », a-t-il conclu. C’est par une photo de famille que ce stage de formation a pris fin.

Affia Marie

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Retour en haut